8152799704.8dd5717.523e9af1474841d9803a3ad100119166

PYT : LE MOT DANOIS DONT LE MONDE A BESOIN POUR COMBATTRE LE STRESS

Si vous vous êtes approché de Pinterest ou d'un média social au cours de la dernière année, vous connaissez probablement le mot danois "hygge". Parsemée dans des livres et embrassée par les blogueurs du monde entier, hygge décrit le processus de création d'un environnement chaleureux et intime. Mais il est peut-être temps de retirer vos couvertures douillettes et vos bougies parfumées au feu de camp, car il y a un nouveau mot à la mode danois en ville. Un récent sondage a révélé que le mot le plus populaire chez les Danois est "pyt", un terme qui décrit la philosophie de la nation en matière de lutte contre le stress.

Temps de lecture : 3 minutes.

Prononcé « pid », pyt a été voté comme le mot le plus populaire au-dessus de concurrents féroces comme « krænkelsesparat » (qui se traduit par « prêt à prendre offense ») et « dvæle » (qui signifie s’attarder). Pyt n’a pas de traduction anglaise directe.

« Il s’agit plutôt d’un concept culturel visant à cultiver des pensées saines pour faire face au stress « , écrit Marie Helweg-Larsen, Danoise de naissance et psychologue. « Pyt est généralement exprimé comme une interjection en réaction à un tracas quotidien, une frustration ou une erreur. « Ne t’en fais pas, » « les choses arrivent » ou « oh, eh bien ». « Helweg-Larsen pense que le mot transcende ses origines danoises parce que le concept décrit par pyt est universellement applicable. « Au fond, il s’agit d’accepter et de réinitialiser. Il est utilisé comme un rappel de prendre du recul et de se recentrer plutôt que de réagir de façon excessive. Au lieu d’attribuer le blâme, c’est une façon de lâcher prise et de passer à autre chose « , écrit-elle dans l’article. Un état d’esprit qui peut aider à gérer le stress parce que c’est « une tentative sincère de s’encourager et d’encourager les autres à ne pas s’enliser dans de petites frustrations quotidiennes ».

Pensez à un bouton

Le mot se manifeste même dans un « bouton pyt » littéral que les écoliers danois peuvent appuyer lorsqu’ils sont contrariés par quelque chose de mineur. Charlotte Sørensen, une enseignante, a déclaré à la BBC que le fait d’appuyer sur le bouton « semble aider[les enfants] à se vider l’esprit et à avancer ».Fondamentalement, pyt encourage les gens de tous âges à ne pas transpirer les petites choses et à laisser tomber une situation pour recadrer ce qui est important. Elle présente certaine similitude avec des pratiques comme la pleine conscience, qui encouragent les gens à se concentrer sur les aspects positifs, à être conscients de leurs schémas de pensée et à les réguler pour les aider à faire face au stress. Et que vous soyez danois ou non, c’est super facile d’incorporer un peu plus de pyt dans votre propre vie. Par exemple, la prochaine fois que vous vous sentirez éreinté par un retard de train dans vos trajets quotidiens, ou par le fait que Joe le commerçant est en rupture de stock sur la seule chose pour laquelle vous êtes venu à l’épicerie, canalisez votre pyt. Dites le mot à haute voix si vous avez besoin d’une libération verbale, ou utilisez-le simplement comme un rappel interne de ne pas laisser des choses qui sont hors de votre contrôle interférer avec votre humeur. Comme l’écrit Helweg-Larsen, « [examinez] si ce sera un problème dans deux heures, deux jours ou deux semaines. » Dans la plupart des cas, ce ne sera probablement pas le cas.

Surmonter la tendance à blâmer

Il y a une grande variété de recherches psychologiques consacrées à la compréhension de la façon dont nous interprétons et réagissons aux actions des autres. Des études montrent que nous sommes plus heureux et vivons plus longtemps lorsque nous avons moins de tracas quotidiens. Et dans certains cas, ce qui constitue un problème peut être lié à la façon dont nous interprétons ce qui se passe autour de nous. Pyt peut aider à éviter la tendance à blâmer les autres. Dites que vous êtes en retard à un rendez-vous et qu’il y a une personne devant vous qui conduit lentement. Ça peut sembler irrationnellement personnel.

Mais la recherche montre que nous sommes de plus en plus en colère lorsque nous expliquons le comportement d’une personne en montrant son incompétence, son intentionnalité ou son mauvais caractère. En disant « pyt », vous décidez que cela ne vaut pas la peine de laisser les actions de quelqu’un d’autre, qui sont hors de votre contrôle, vous déranger. Vous pouvez aussi utiliser d’autres stratégies, comme penser aux contraintes de la situation – peut-être que le conducteur était malade. Bien sûr, vous ne diriez pas « pyt » en réponse à une grave injustice. Et ce mot ne devrait pas être utilisé alors que vous devriez prendre vos responsabilités. Il ne devrait pas non plus servir d’excuse à l’inaction. Les Danois qui enseignent la psychologie positive ont également écrit sur le fait que l’application de la psychologie positive à trop d’aspects de votre vie n’est pas saine, surtout si elle concerne vos besoins ou valeurs fondamentaux. Bien que cela puisse sembler une étape mineure, le fait de vous rappeler de vous recentrer lorsque vous vous sentez ennuyé ou agacé par de petites choses tout au long de la journée s’avère très important. Et si l’on considère que le Danemark est constamment classé parmi les pays les plus heureux du monde, les Danois sont clairement sur une bonne voie.