8152799704.8dd5717.6aeceff36d2b4c408694987c87b99e91

LA SEMAINE DE LA MODE DE STOCKHOLM ANNULÉE EN RAISON DE PRÉOCCUPATIONS ENVIRONNEMENTALES

Admirée pour son style chic et minimal et ses marques emblématiques comme Acne Studios et Cheap Monday, la Suède est un pays avec une industrie de la mode renommée. Mais récemment, la nation scandinave a pris une décision qui aura un impact sur l'ensemble de l'industrie, en faveur d'un avenir plus durable.

Temps de lecture : 5 minutes.

Le Conseil suédois de la mode a décidé d’annuler la Semaine de la mode de Stockholm, dans un mouvement de choc pour répondre aux préoccupations environnementales entourant cet événement semestriel. Du 27 au 29 août 2019, la semaine de la mode du pays n’aura plus lieu et un format alternatif est en cours d’élaboration. Cette rupture dans la tradition se traduira par une déception pour de nombreux créateurs suédois qui s’attendent à présenter leur travail, mais le Conseil suédois de la mode espère inspirer un changement positif. La semaine de la mode de Copenhague, un candidat solide pour la première place scandinave, doit avoir lieu début août (du 4 au 7 août), mais après cette annonce, qui sait si la ville repensera elle aussi à l’avenir.

Pourquoi la Semaine de la mode de Stockholm est-elle annulée ?

La Suède est reconnue pour sa réputation en matière de respect de l’environnement dans des domaines tels que le recyclage, l’aviation, les technologies vertes, les énergies renouvelables et occupe le premier rang dans l’UE pour la consommation d’aliments biologiques. De même, Stockholm est à l’avant-garde de la mode vintage et est le lieu de naissance de Greta Thunberg, une militante du changement climatique inspirante.

Cependant, le pays est bien conscient que le commerce de la mode fait beaucoup de mal à l’environnement, et ne peut plus ignorer la nature non durable de l’industrie. Saviez-vous que sur 100 milliards de vêtements produits chaque année dans le monde, moins de 1% sont recyclés ? De telles statistiques effrayantes, combinées à la prédominance de l’ère numérique et aux méthodes nouvelles et améliorées de production de vêtements, ont donc inspiré le changement du format traditionnel de la fashion week.

Défilé de mode scandinave

Jennie Rosén, PDG du Conseil suédois de la mode, a commenté dans une déclaration :

« S’éloigner du modèle conventionnel de la semaine de la mode a été une décision difficile, mais très réfléchie. Nous devons laisser le passé derrière nous et stimuler le développement d’une plateforme pertinente pour l’industrie de la mode d’aujourd’hui…l’industrie suédoise de la mode est vaste et en pleine croissance, il est donc crucial de soutenir les marques dans leur développement de la prochaine génération d’expériences mode. »

« Ce faisant, nous pouvons nous adapter aux nouvelles exigences, atteindre les objectifs de durabilité et établir de nouvelles normes pour la mode. »

Les défilés pour la presse, les médias et les acheteurs incarnent un format qui a longtemps dominé le monde de la mode. Les défilés de mode sont glamour, exclusifs, et, vous l’avez deviné, c’est du gaspillage. Beaucoup des collections exposées ne sont pas disponibles à l’achat immédiatement, et ne sont là que pour l’exposition. Des designers comme Burberry et Tom Ford ont repris le flambeau ces dernières années et ont choisi d’adapter leurs spectacles à une stratégie de  » voir maintenant, acheter maintenant « . De même, maintenant que les marques peuvent utiliser les médias sociaux comme un outil puissant pour exposer leurs collections, la question se pose de savoir si les  » fashionweek  » sont toujours pertinentes.

Le Conseil suédois de la mode dévoilera sa nouvelle stratégie pour la Semaine de la mode de Stockholm dans le courant de l’année, prête à se concentrer sur la collaboration intersectorielle et les nouvelles sources de revenus dans les années à venir. Parallèlement à cette refonte radicale, le Conseil lancera son programme d’incubateur Fashion Talents, afin d’aider les marques à développer leurs références durables. En attendant, nous avons été présent à la FashionWeek de Copenhague et la question pour les prochaines éditions se pose. C’est une problématique qui révolutionne l’ancien model bien établi